Quelques nouvelles du mois d’Avril

Post Image

J’ai enregistré au Studio Ferber le prochain disque de Stefano di Batista pour Blue Note.

stefano di battistaJe n’avais pas collaboré avec le saxo italien depuis huit ans. Les séances étaient détendues et efficaces. Le producteur américain Michael Cuscuna dirigeait l’enregistrement de ce quintet énergique constitué de Stefano/sax alto et soprano, Fabrizo Bosso/trompette (très impressionnant), Baptiste Trotignon/orgue Hammond (belle et surprenante prestation), Russel Malone/guitare et l’extrémement impressionnant Eric Harland à la batterie.

Eric Legnini est venu un soir pour un petit rere de piano et un chanteur brésilien (dont je ne me souviens plus du nom mais dont l’évocation provoque des sifflements admiratifs ) posera sa voix sur un fichier envoyé par un moyen moderne.

A une époque, on serait allé sur place pour l’enregistrer: c’est plus cher et plus stimulant ! Oui mais comme c’est plus cher ça ne serait pas fait…

 

Sylvain Beuf est venu pour plusieurs séances à Montreuil pour son prochain disque. Rien à signaler si ce n’est la présence pour une journée d’André Ceccarelli à la batterie. J’étais très honoré d’accueillir ce grand Monsieur dans nos studios.

J’ai mixé un morceau pour une compilation autour de l’Afrique produite par le groupe U2. Morceau sympathique (mais peu original) de Tony Allen, le chef d’orchestre et batteur de Fela.

Je suis curieux d’entendre la compilation finale ( il y a entre autre Youssou Ndour et quelques pointures de ce calibre). Les fichiers mixés sont partis à Los Angeles pour le mastering du disque complet.

J’ai appris que le disque de Bojan, « Xenophenia », était parmi les trois disques nominés pour les Victoires de la Musique du meilleur disque Jazz 2007. Cela fait toujours plaisir, on se sent moins seul.

J’ai mixé le prochain disque du guitariste Eric Lohrer, un quartet félin et élégant.

Quelques rencontres originales autour du Mastering de trois albums dont celui du musicien libanais Issa, talentueux et extrêmement sympathique.

Le disque de Picci est terminé et nous irons le masteriser à Londres avec Mike Marsh, comme prévu. Je suis très curieux…

Je suis en train d’organiser deux futures coproductions, deux projets très stimulants dont je vous reparlerai prochainement. J’avance un peu et reviens vers vous.