Pourquoi un vinyle…avec Vincent Ségal

François Bon s’exprime

« J’ai eu la grande chance d’assister à la conception de ce projet. Vincent voulait faire un disque à partir de ses compositions pour violoncelle seul depuis un moment déjà, il était évident pour lui que le support serait un bon vieux 33 tours : « En fait, pour ce disque de violoncelle seul, tout me renvoie au vinyle, le son, la pochette, l’idée de l’écoute. Je n’écoute qu’en vinyle les disques de Pierre Pennassou, mon professeur de violoncelle classique. Mais aussi les disques de blues ou de Cold Crush Brothers, King Tubby, Mama Ohandja, Ok Jazz, Compas.»

Continue reading

Le prestigieux magazine Stéréophile et ses choix de « Records to Die For » en 2015

Post Image

Vincent Segal, electric & acoustic cello; Magic Malik, flute, vocals; Glenn Ferris, trombone; Gilles Coronado, Seb Martel, guitar; Piers Faccini, guitar, vocals; Vic Mona, mandolin; Pascal Palisco, accordion; Mama Chandja, vocals

Label Bleu LBLC 6646 (CD). 2003. Pierre Walfisz, prod.; Philippe Teissier Du Cros, eng. ADD? TT: 66:06

Continue reading

En souvenir du grand Kassé Mady Diabaté disparu tout récemment. A propos de Kiriké

Post Image

Ce nouvel album est né de l’amitié liant Ballaké Sissoko et Vincent Segal. Revenons en arrière. Il y a depuis quelques années à Bamako un courant musical plus intimiste, plus proche du son acoustique de la tradition. Certains de ses membres sont des vétérans qui ont tenu des rôles de premier plan dans toutes les expériences novatrices depuis l’Indépendance ; d’autres sont de jeunes loups possédant à la fois la virtuosité de leurs ancêtres griots et la liberté du jazz. Pas besoin d’arrangeur, pas besoin de gros son. Assister aux jeux de ces

Continue reading

A propos de ce grand pianiste plutôt différent: Yonathan Avishai

Post Image

CULTUREBOX : Les amateurs de jazz l’ont repéré auprès du trompettiste Avishai Cohen ou d’Omer Avital. Le pianiste franco-israélien Yonathan Avishai s’est lancé dans son propre projet musical, le trio Modern Times. Après un excellent premier album, le trio s’est mué en quintet pour porter un deuxième opus réjouissant, « The Parade », suite de pérégrinations entre la Nouvelle-Orléans, l’Afrique et Cuba. Rencontre.

Continue reading